Situation du Quartier de Kérangoff. Le quartier de Kérangoff en baraques.. Par Ollivier Disarbois

Le quartier de Kérangoff en baraques

 Les baraques Françaises sont de deux types à Kérangoff, en majorité des baraques à trois pièces pour 1 ménage (35) et 8 baraques doubles pour deux ménages à quatre pièces.

 La plaine de Kérangoff, n’était avant guerre, qu’un espace dégagé, bordée au sud par les forts et par la rue Brizeux (actuellement rue Béranger), à l’ouest par la rue de Kérangoff et la rue Franchet d’Esperey, au nord par la rue Pierre Loti et à l’est par la rue Georges Leygues.

 A la fin de la deuxième guerre mondiale, il fallait reloger les brestois qui n’avaient plus de toits. La plaine de Kérangoff convenait parfaitement et une quarantaine de baraques y furent érigées. Bien que constructions provisoires, elles restèrent debout jusqu’en 1960, puisqu’un témoignage précis de M. Georges Leven qui finissait son service le 19 décembre 1959, se rappelle de voir des baraques habitées à cette date.

Ollivier DISARBOIS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*